Si la fève tonka m’était contée…

23 janvier 2010 at 1:07 (Découvertes parfumées) (, , , , , , )

… elle s’appelerait Tonka Impériale.

Je voulais vous en parler il y a des mois… puis j’ai oublié. Comment excuser l’inexcusable? Tout simplement par cette justification: je ne l’ai pas encore senti. Pourquoi vous en parler maintenant alors? Là encore la réponse est simple: il le faut! C’est impératif! Je ne peux plus faire de rétention d’information! Soyons justes et honorons ceux qui ont fait figure d’effet déclencheur! La lecture de divers blogs parfumés m’ayant inspirée et provoquée cette profonde envie de vous en dire plus… en aveugle. Oui je me jète sans filet dans le vide puisque je vous parle d’un parfum que je n’ai pas encore senti! Le comble me direz-vous!

Mais la fin justifie, pour cette fois, les moyens! Vous donner l’envie de le découvrir… peut-être même avant moi! Oh je sens la jalousie monter en moi! Oui, je veux le sentir, le sentir tout de suite! Ne me prenez pas de vitesse, ne me gâchez pas le plaisir de l’inédit. Inédit s’il y a puisque certains amateurs de parfums ont déjà eu le privilège de sentir cette nouvelle fragrance. Leur talent poétique, l’intensité des émotions décrites m’ont mise dans un sacré état. Mon nez a frétillé d’excitation anticipée, mon coeur a battu la chamade, tout ça par simple évocation olfactive virtuelle… Quel pouvoir peuvent avoir les mots!

Mais venons-en aux faits! Tonka Impériale est le nouveau parfum de la série exclusive de l’Art et la Matière de Guerlain. L’une de mes conseillères préférées m’en avait parlé en douce l’automne dernier. En me précisant toutefois que sa sortie n’était pas prévue avant fin janvier/début février. Tout feu tout flamme, elle m’a donné quelques précisions que voici.

Il s’agit d’un parfum dans la tradition de Guerlain, reprenant l’un des composants essentiels de la Guerlinade: la fameuse fève tonka. Jamais auparavant la fève tonka avait été traitée en soliflore et enfin la Maison la met à l’honneur! Vous qui aimez, comme moi, les parfums chauds et sensuels (Spiritueuse Double Vanille, Cuir Beluga….), vous allez certainement aimer Tonka Impériale. Elle m’a mise en appétit en évoquant l’appartenance à ce groupe de parfums tout en le distinguant et m’expliquant qu’il était ambigüe et pouvait tout à fait être porté et par la femme et par l’homme. Malgré un matraquage marketing et médiatique qui n’a pas été sans influence sur moi pendant des années, je l’avoue, j’ai beau faire la distinction entre parfums plutôt féminins et plutôt masculins, certaines notes traditionnellement réservées à la gent masculine m’ont profondément séduite. Je pense au basilic et à la lavande par ex. Notes aromatiques que j’affectionne particulièrement. Le basilic pour sa note épicée et anisée et la lavande pour son côté floral, herbacé et fruité boisé à la fois.

Donc si le parfum s’affiche ambigüe, cela m’intrigue encore plus. Le romarin, un aromatique herbacé et camphré, réservé habituellement à la parfumerie masculine semble ici traité avec plus de fraicheur sans son côté âcre si l’on en croit le verdict de certains amateurs.

Mais reparlons de la matière première traitée en priorité: la fève tonka. Connaissez-vous son origine? J’emprunte les mots du site Osmoz.fr qui résume très bien l’histoire, l’origine et l’utilisation de la fève tonka. Voici les extraits: L’arbre produisant la fève tonka est originaire du Venezuela, de la Guyane et du Brésil. La graine est récoltée, séchée, trempée dans l’alcool (rhum) de douze à vingt-quatre heures, séchée à nouveau; elle développe en surface des cristaux de coumarine. Les graines sont réduites en poudre puis extraites aux solvants pour l’obtention de la concrète, puis de l’absolue. Donne un très bel effet naturel doux dans les notes fougères, ambrées, orientales.

Par ailleurs, la fève tonka est également utilisé en cuisine. Elle peut être utilisée en infusion mais aussi râpée comme la noix de muscade pour relever purées, viandes ou aromatiser des desserts comme la panna cotta. Mais attention à l’overdose! Elle peut être toxique!

Certains comparent Tonka Impériale à une pâtisserie fine que l’on dégusterait avec délectation. Les détracteurs de Spiritueuse Double Vanille de la même Maison qui critiquaient son côté über-gourmand et liquoreux, se réconcilient avec Guerlain grâce à cette nouvelle fragrance exclusive.

En addict Guerlain qui se respecte, je vous ferai part de mes impressions dès que j’aurai eu l’occasion de tester cette nouvelle eau de parfum. Vous imaginez mon impatience!

(article rédigé par mes soins sur un autre support Web)

Publicités

6 commentaires

  1. Uella said,

    Effectivement Tonka Imperiale est un bon parfum, surtout si on le compare avec des creations ces dernieres annees pour la plupart moyennes chez Guerlain (Rose Barbare, Cuir Beluga, Bois d’Armenie) et meme mediocres et sans interet (Idylle, Cruel Gardenia, Angelique Noire, la serie des Les Elixirs Charnels comme Bois Torride). Neanmoins quitte a choisir, j’aurais prefere que Tonka Imperiale ne sorte pas au profit d’une revalorisation d’Attrape-Coeur afin que ce chef d’oeuvre (considere comme le meilleur et le plus beau exclusif Guerlain par l’ensemble de la communaute parfum) ne fut pas discontinue de la sorte.

    • passionez said,

      Merci de votre commentaire, Uella. Je vous trouve un peu sévère à l’égard de certains parfums comme Cuir Beluga, Angélique Noire et Idylle. Ce sont des parfums intéressants à mon avis, même si Idylle par exemple change effecitivement complètement de style par rapport aux parfums précédents de la marque. Mais il n’est pas interdit de renouveller le style tout en gardant son authenticité intrinsèque.

      Je n’avais pas senti Attrape-Coeur avant quelques semaines et si je comprends votre regret qu’il soit supprimé, j’avoue m’avoir attendu à plus compte tenu du nombre de commentaires élogieux. J’avoue préférer L’Heure Bleue ou Shalimar à Attrape Coeur. Je trouve par ailleurs Vol de Nuit plus intéressant.

      Là où je vous rejoins parfaitement c’est les Elixirs Charnels! Ils ont été une très grande déception pour moi. Les qualifier d’exclusifs m’a quelque peu outrée! Gourmand Coquin par ex. n’est qu’une imitation d’Angel pour moi par ex.

  2. Uella said,

    Chere Passionez, c’est vrai que je porte un jugement assez critique pour les parfums que j’ai cite, mais finalement pas plus severe que certains experts comme le plus connu de tous, Luca Turin, qui lui ne leur donne pas plus deux ou trois etoiles sur cinq (moyen/mediocre) alors qu’ il classe quatre Guerlain (LBH, APLO, Shalimar et Mitsouko) parmis les dix meilleurs feminins et Attrape-Coeur, le seul des Guerlain exclusifs, qu’il classe dans la liste des dix meilleurs orientaux.
    J’aime Attrape-Coeur a la folie, un ambre violette/iris compose par Mathilde Laurent, a mon sens une reussite complete puisqu’il allie ecriture moderne et signature Guerlain. Luca Turin evoque son opacite poudree, d’autres evoquent sa sensualite et sa complexite exceptionnelle. Je vous invite vivement a jeter un oeil sur l’excellente revue d’Elena sur son blog PerfumeShrine: http://perfumeshrine.blogspot.com/2009/01/guet-apens-attrape-coeur-and-vol-de.html

    Idylle n’a pas recu tres bon accueil par la critique et la blogoshere anglo-americaine, trop souvent compare a la version edp de Narciso Rodriguez For Her. Frais en tete, banal dans son evolution et surtout un parfum qui ressemble de trop a ce que tout le monde fait, cible clientele tres jeune. On attend pas d’un Guerlain ce qu’on attend d’un Gucci ou d’une autre marque. Un Guerlain se doit evoquer plus de personalite et de sophistication!
    J’aurais aime que le parfum Les Secrets de Sophie sorte a la place d’Idylle, un superbe floral a l’ecriture moderne mais tres Guerlain, malheureusement sorti en edition limitee tres exclusive a 420 dollars aux Etats-Unis.

    • passionez said,

      Bonjour Uella,

      J’ai lu de nombreuses critiques sur les parfums, dont celles de Luca Turin et si j’admire l’étendue de sa connaissance en la matière, je ne suis pas toujours d’accord avec lui sur certaines critiques. Certains parfums sont à tort encensés (Madame de Gaultier par ex; que je trouve extrêmement vulgaire comme parfum) et d’autres à tort descendus en flamme. Je trouve ses jugements tout simplement quelque peu excessifs parfois. Tout le monde l’érige en pape du critique de parfum, mais parfois il se conduit simplement en empereur essayant d’imposer sa vue aux autres. Un parfum peut certes être évalué à partir de certains critères objectifs (tenue, qualité des matières premières, travail des accords, etc…) mais l’appréciation en est également très subjective, chacun ayant un nez différent, un passé olfactif propre à lui, et des préférences en terme de familles ou d’accords tout simplement.

      Justement en parlant de préférences, la raison pour laquelle je n’accroche pas à AttrapeCoeur justement, c’est l’accord iris-violette poudré que je n’aime pas particulièrement. Certes, il est travaillé d’une manière assez douce comparé à d’autres créations olfactives, mais il reste néanmoins trop poudré pour moi. C’est d’ailleurs ce que je reproche également aux Secrets de Sophie par ailleurs excessivement chers! Il paraît que le prix a été baissé de 360 Euros environ vers 240 Euros environ en France, mais cela reste très cher!

      Je suis d’accord avec vous qu’il faut attendre autre chose d’une Maison comme Guerlain que de Gucci ou Gaultier par ex, néanmoins, je trouve certaines nouvelles écritures olfactives intéressantes et plus modernes. Effectivement Idylle est un floral doux qui s’adresse plutôt à une clientèle jeune (je n’ai jamais aimé porter les floraux auparavant car je les trouvais trop « dame »). Insolence fait pour moi partie des lancements qui « vulgarisent » la Maison et la dénaturent. Je verrais plus ce genre de parfum chez Gaultier (que j’apprécie en tant que marque mais qui n’évoque pas le même univers tout simplement).

      Il existe des parfums que je peux apprécier pour leur originalité et leur créativité, mais que je ne m’imagine point porter. Je pense notamment à Musc Ravageur de Frédéric Malle dont je trouve la composition olfactive très intéressante mais que je ne me vois pas porter.

      Par ailleurs, en terme de critique olfactive, mis-à-part le vécu et les préférences personnelles, il y a tout simplement une question de culture. Les goûts américains sont différents des goûts français par ex. Tout comme un parfum peut être apprécié en Allemagne et déprécié en Chine. Bien sûr, il existe à force une éducation olfactive générale, mais j’estime tout de même qu’au final tout est affaire de goût. Et je ne parle pas ici de « bon » goût et « mauvais » goût.

      J’irai lire l’article sur AC dont vous mettez le lien.

  3. Uella said,

    « passionez », les critiques de Luca Turin, bien sur il faut en prendre et en laisser, 5 etoiles pour des parfums d’Estee Lauder comme Pleasures, Beyond Paradise et Knowing (la bombe a chiotte par excellence), c’est vrai que ca laisse perplexe, par contre par rapport a d’autres critiques a la mentalite « prout-prout-tra-la-la » qui preferent se compromettre en proposant davantage des analyses d’accompagnement mielleuses que de la vraie critique, Luca Turin n’a pas peur descendre un parfum ou une marque quand il estime que c’est mauvais, je n’ai jamais eu l’impression qu’il le fasse gratuitement.
    Vous evoquez souvent la vulgarite d’un parfum que ne vous n’aimez pas, certes, mais il existe d’autres parametres qui font qu’un parfum peut-etre mauvais ou moyen comme pour Idylle, Rose Barbare et Cruel Gardenia.

    • Passionez said,

      Bien sûr qu’il faut savoir faire le tri des critiques… que ce soit de Luca Turin ou d’autres.

      Je parlais de vulgarité pour certains parfums, mais évidemment je ne me base pas uniquement sur ce critère-là pour juger un parfum…

      Il peut sagir tout simplement d’une préférence, d’un goût, d’une harmonie ressentie, du travail d’un accord ou plusieurs, de la résonance que le parfum provoque en moi… Ces critères sont en grande partie subjectifs. Je ne suis pas une professionnelle du parfum, mais une « simple amatrice ». Je ne souhaite d’ailleurs pas m’ériger en juge, mais avant tout faire part de mes coups de coeur et découvertes olfactives…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :