Le goût des parfums

31 janvier 2010 at 2:09 (Voyages olfactifs) (, , , , )

Ces derniers temps, mon compagnon me suit partout, surtout lors de mes voyages souterrains à travers la ville. Il faut dire qu’il est petit, compact et donc facile à emporter avec moi. L’avoir à mes côtés, c’est chasser les ombres, faire fuir les indésirables, occulter les bruits désagréables et les odeurs nauséabondes… Grâce à lui, j’ai l’impression de pouvoir capturer la lumière, voyager à travers le temps et l’espace, respirer tour à tour l’air pur et sain et des senteurs les plus fascinantes et intriguantes les unes que les autres…

Mais quel est donc ce merveilleux outil aux pouvoirs magiques me direz-vous? Un petit livre, un recueil de textes et de poèmes tout simplement. « Le goût des parfums » (éditions Mercure de France) comme l’indique le titre, traite du parfum sous toutes ses facettes: langage de séduction, empreinte de souvenirs, voyages gustatifs…

Tous les jours, je lis un petit texte ou poème et à chaque fois je m’évade du quotidien pour rejoindre le monde imaginé ou vécu d’un écrivain ou poète. Le parfum est ici une fenêtre qui nous permet non seulement d’entrevoir le divin mais aussi le moi intérieur de chacun. Il privilégie l’évocation, exhortant le travail de la mémoire… Grâce au pouvoir olfactif, des pans entiers de notre histoire ressurgissent. Notre passé revit soudainement en technicolor!

C’est pourquoi lire ces extraits de romans, d’essais ou de poèmes, nous facilitent l’immersion dans l’univers de leur auteur. La description si minutieuse et détaillée des sensations vécues, le contexte haut en couleurs, nous téléportent d’un coup de baguette magique vers cet épisode de découverte olfactive.

Je souhaite vous faire partager cette aventure, vous transmettre quelques-unes des émotions ressenties et des réflexions engendrées par ces oeuvres.

Voici un extrait qui m’a particulièrement touchée:

Extrait de « L’aristocratie du nez » d’Amélie Nothomb:

L’odorat a ceci de merveilleux qu’il n’implique aucune possession. On peut être poignardé de plaisir, dans la rue, par un parfum porté par une personne non identifiée. C’est le sens idéal, autrement efficace que l’oreille toujours bouchée, autrement discret que l’oeil qui a des manières de propriétaire, autrement subtil que le goût qui ne jouit que s’il y a consommation.

Si nous vivions à ses ordres, le nez ferait de nous des aristocrates.

Ce texte a causé une résonance particulière en moi. L’odorat a longtemps été un sens dénigré car il nous rappelait nos origines primitives. Pourtant c’est le sens le plus direct et discret à la fois, le sens qui nous permet d’appréhender le monde différemment, avec plus de finesse ou plus de « brutalité » (sans détour aucun), le sens qui nous échappe le plus (difficile de contrôler ce qu’on sent dans la rue)… Le sens olfactif est un sens noble et hautement intéressant à mes yeux (!), car il permet un contact direct et sans fioriture avec le monde qui nous entoure. Il nous relie directement à nos émotions et nos souvenirs. Certes là aussi, la réalité peut-être tronquée car subjective, mais notre perception nous renvoie une image exacte et particulièrement vivante du souvenir enregistré à l’époque en même temps que l’odeur ressentie.

La suavité du parfum nous laisse rarement insensible. A travers la lente inspiration des effluves, nous renouons avec des êtres aimés disparus, nous remontons le temps et l’espace. Ou alors au contraire, nous construisons notre futur avec une simple bouffée odorante. Qui n’a jamais été aspiré dans une histoire d’amour par simple attraction olfactive?

Source photo et extrait:  Editions Mercure de France: Le goût des parfums

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :