Untitled de Maison Martin Margiela

26 mai 2010 at 10:58 (Découvertes parfumées)

S’il existe un parfum que je pensais ne pas porter, il s’agit bien de celui-ci. Untitled de Martin Margiela, le premier parfum du créateur célèbre pour sa mode que je considère comme une oeuvre expérimentale intéressante mais peu portable.

Il ne faut jamais dire jamais. En fait, mon ton n’était point aussi catégorique lorsque j’ai émis la pensée, ou plutôt l’absence de pensée de porter Untitled. Un parfum sans nom, sans visage, dont le flacon est habillé sobrement de verre transparent jusqu’à mi-hauteur avant d’être blanchi d’un grand coup de pinceau. Un flacon aussi anonyme en apparence que son contenu. Le jus vert-clair m’a intriguée tout de suite ainsi que l’univers auquel il fait référence. J’ai pensé mode expérimentale, art abstrait et absinthe. Un monde que je ne cotoîe que de loin (de très loin pour la dernière composante).

Mais la légendaire curiosité m’a poussée à découvrir ce parfum que je soupçonnais pourtant ne pas me convenir. Le podium installé pour l’occasion au magasin Printemps il y a deux mois y a été pour quelque chose. Des conseillères en blouse blanche, une ou deux chaises en bois brut et peintes en blanc, des gros morceaux de tissus blanc par terre… On se croyait dans un lieu à mi-chemin entre atelier de peintre et laboratoire médical…

Conformément à mes espérances, le jus m’a surpris de suite! Inhabituel, étrange, original furent les premiers mots qui me vinrent à l’esprit. Séduisant, intriguant furent les seconds. Et la première phrase cohérente a suivi: je dois l’essayer au porter! Comme un vêtement qui nous fait de l’oeil par son excentricité mais qu’on n’ose imaginer sur soi pour la même raison.

Je l’ai porté dans un cadre de fraicheur et de verdure, une journée de Printemps, une occasion rêvée pour découvrir ce parfum très vert qui fait référence aux tendances olfactives des années 70. Parfum rétro et pourtant très moderne. Je l’ai ressenti comme un ovni dans la parfumerie actuelle si consensuelle.

Je n’ai jamais été adepte de ces fameux parfums verts qui ressurgissent à l’heure actuelle. J’ai changé d’avis il y a quelques mois. Untitled a certainement fait figure de tournant dans mon histoire olfactive. Il faut dire que plus je m’immerge dans cet univers, plus je m’ouvre à de nouvelles orientations parfumées.

Comment expliquer ce coup de foudre inattendu? Le jus m’a interpellée grâce à ses notes vertes, soutenues fortement par le vert buis et le galbanum, racine en vogue en parfumerie ces derniers temps. Après le premier choc émotionnel, la fragrance m’a apaisée avec ses notes florales tournant autour du jasmin et de la fleur d’oranger. Le cèdre et l’encens ont achevé de me séduire. Ce parfum qui se veut unisexe, se féminise sur moi grâce à son coeur floral. Il me semble particulièrement adapté à ma personnalité pour ses aspects à la fois doux et sensuels et intriguants et fascinants.

Untitled, un parfum sans nom ni visage qui semble être fait pour tout le monde ni personne, sait s’adapter à la personnalité de chacun pour révéler notre essence secrète.

Publicités

3 commentaires

  1. marie said,

    Bonjour,

    Quel vibrant et magnifique article !
    C’est vrai qu’à première vue, le flacon ne m’intéressait pas, et du coup je ne l’ai pas essayé. Mais vous me donnez envie !

    J’avais eu aussi une première répulsion avec les parfums de Germaine Cellier, et maintenant, ce sont mes préférés ! Alors j’ai hâte de découvrir le parfum « untitled »…
    Marie-Anouch

  2. Hervé Mathieu said,

    Je préfère nettement les parfums faits pour personne aux parfums faits pour tout le monde ! J’étais chez Givaudan quand ils m’ont fait sentir ce jus, qui m’a ensuite amené à découvrir le flacon. A titre personnel j’aime les odeurs d’iris, le coté terreux et tige à la fois, j’avais donc un a-priori positif. Mon a-priori est devenu un a-posteriori, puisque j’ai beaucoup aimé ce parfum, dans son ensemble. Procter & Gamble se met à faire de beaux parfums de niche, maintenant ? Mais où va-t-on ??

    HM

    • Elodie said,

      Si je peux me permettre de rectifier tardivement le dernier commentaire, la Maison Martin Margiela est une licence du Groupe L’Oréal et non de P&G.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :